Histoire

L'ORIGINE DE LA COMMUNE

 

District en 1790 : Arras.

Canton : Pas.

Arrondissement : Arras.

Canton : Beaumetz-les-Loges.

Province : Artois.

Intendance : Lille(Amiens en 1754).

Subdélégation : Arras.

Régime Fiscal : Pays d'Etats.
Ni taille, ni gabelle, ni contrôle.

Juridiction : Conseil d'Artois.

Gouvernance : Arras.

Coutume : Artois.

Gouvernement : Artois ( Picardie et Artois en 1764).

Diocése : Arras.

Archidiaconé : Arras.

Doyenné : Pas (district de Beaumetz (1760),puis de Monchy-au-Bois (1778)).

Vocable : St Jean l'Evangéliste.

(paroisse créée en 1767 (et non en 1707 comme le dit De Loisne).
La H. n'avait auparavant qu'une chapelle vicariale dépendant de Bailleulmont).

Présentateur : Abbé de St-Vaast (alternativemùent avec l'abbé d'Anchin).

 

Source : "Paroisses et Communes de France du Pas-de-Calais TII 1975"

 

L'ORIGINE DU NOM

1315 – LE HERLIERE (Tassart de). – A.D.St-Vaast.
1327 – LE HELLIERE. – A.D.F d'Artois.
1429 – LE HERLIERE. – Id.
(ancien français harle,fossé, et suff. –ière)

 

On a cru voir dans ce nom le radical her , chef d'armée, ou herilis, de herus, ce qui appartient au maître.
Mais on n'a pas observé que l'r est le produit du rotacisme dans la forme Hellière, de même que la Berlière est pour la bellière, troupeau conduit par le bélier.

 

Pour cette raison il faut rejeter le radical saxon elr ou alr, nom de l'aune, qui, aprés métathèse, aurait fourni Harlebecque (Belgique) et Erlebach (Allemagne).
Repousser aussi le nom d'homme Heril, Hariolus, Harle, Herle, qui entre dans Herly, Herlies, Herlehem, Herlin.


La terminaison ière n'est significative de propriété après un nom d'homme qu'à une époque récente, dans la Guichardière, la Martinière, etc.
Le plus ordinairement elle désigne un lieu où abonde telle ou telle espèce de plantes, d'arbres, de minéraux, d'animaux


: la Cressonnière, la Sapinière, la Marnière, la Grenouillère.

Mais aucun nom de ce genre ne répond au radical de la Hellière, l'opinion la plus acceptable est celle qui traduit Hellière par Barrière, la situation du village sur la chaussée autorisant à supposer qu'il ya eu là une barrière de péage, ce que l'on appelait au moyen-âge une Helle.

 

Il n'était pas question dans les premiers siècles de la Herlière; le point populeux était la Bazéque, maintenant son hameau, seule mentionnée dans les chartes.

 

Ce n'est qu'en plein moyen-âge qu'on voit apparaître la Hellière dont la proximité de la voie avait fait un centre nouveau au détriment de l'ancien village.

 

Le nom a donc pu être emprunté au langage de cette époque.

 

Source :" Etudes sur les noms le lieu par L.Ricouart 1891"

 

PRESENTATION DE LA COMMUNE

 

La Herlière est un petit village français, situé dans le département du Pas-de-Calais et la région du Nord-Pas-de-Calais.

 

Les habitants se nomment les Herliérois et les Herliéroises.

 

La commune s'étend sur 5,4 km² et compte 162 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2011. Avec une densité de 28,3 habitants par km², La Herlière a connu une nette hausse de 20,5% de sa population par rapport à 1999.

 

En 2011, le maire de La Herlière se nomme Monsieur TRAISNEL Alain.

 

HERALDIQUE

 

Les armes de La Herliére se blasonnent ainsi:

"d'azur à la bande d'argent, chargée de trois flanchis écotés de gueules,
accompagnée de deux molettes de cinq rais aussi d'argent"